« AUX ÎLES DE LUMIERE : Tahiti, Tuamotou, Marquises » suivi de « Gauguin Le solitaire du Pacifique », de Renée Hamon.

Renée Hamon (24 juin 1897-27 novembre 1943)

Renée Hamonrenée Hamon et Colette et chienne souci terrasse appart palais royal

Thor Heyerdahl disait de renée Hamon qu’ « elle était petite et délurée, aussi énergique qu’une lionne sous ses cheveux roux et touffus. […] Notre amitié naquit spontanément. Mme Renée Hamon était une journaliste française, arrivée la veille dans l’île [d’Hiva Oa]. [Elle] était le type même de la femme pleine de vie, qui dénouait toutes les difficultés ».

Après Tahiti et les Tuamotu, Renée Hamon découvre les Marquises, les îles de la mort lente. Elle y constate les ravages du mal de vivre et des maladies, et s’indigne des moyens dérisoires mobilisés pour contrer les effets de ces fléaux importés d’occident : D’un contact avec les Marquises, je défie qu’un simple voyageur, comme moi, ne revienne pas ému autant que je l’ai été. Le passant de bonne foi rêve pour ces îles ce que je rêve moi-même : Deux médecins, des infirmiers, des dispensaires, une goélette munie d’un bon moteur, la création d’un internat de garçons, la reconstruction de la léproserie d’Hiva Oa, le rétablissement des Chefs — un par vallée — qui surveilleraient la fabrication clandestine du « distillé ». Enfin, la lutte acharnée contre le moustique « propagateur du féfé » : Débroussage des vallées, disparition des mares stagnantes, et installation des conduites d’eau dans les villages (p. 241).

D’avoir exprimé son émotion, Renée Hamon ne se tient pas quitte ; dès son retour à Paris elle alerte Georges Mandel, Ministre des Colonies, lui présente un dossier argumenté, illustré et … convaincant. En conclusion de son livre, elle dresse un premier et rapide bilan :

1°- Etablissement à demeure de deux Médecins dans les groupes Nord et Sud des îles Marquises.
2° – Obtention du Parlement d’un crédit d’un million pour « Premier Équipement des Iles », suivant le plan proposé au Ministre par le Gouverneur.

3° – Service Interinsulaire médical réalisé selon l’intelligente conception du Docteur Hérivaux aux Nouvelles-Hébrides.

La guerre, malheureusement, fera obstacle à l’entière application de ces mesures.

 

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Independently published (14 décembre 2017)
  • Collection : découvertes et voyages littérairescouv 2 ok complète 2017 l
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1973548259
  • ISBN-13: 978-1973548256
  • Dimensions du produit: 15,2 x 1,5 x 22,9 cm

Pour commander le livre et le recevoir rapidement, le lien est ici :

http://www4.fnac.com/livre-numerique/a8203919/Coline-Bery-AUX-ILES-DE-LUMIERE#FORMAT=ePub

 

Un vent de justesse et d’intelligence souffle sur ce témoignage unique en son genre, écrit par Renée Hamon sur Tahiti, sur les Tuamotou et les Marquises a une valeur inestimable ; ses mots sont uniques en leur genre.
Renée Hamon – le petit corsaire, comme disait Colette – est la première femme en 1937 à oser voyager de l’autre côté du globe, visiter ces îles lointaines, en cargo : un voyage de précurseur, une pionnière.
Son livre est donc le 1er regard féminin moderne – et pas forcément féministe comme certains l’ont prétendu – sur cette partie du monde, si sujette aux fantasmes et aux utopies.
Tahiti est une chimère depuis toujours et le restera toujours.
Renée Hamon le sait d’instinct, elle la visite en souhaitant tout changer mais en acceptant ses errements passés et présents. Cependant, à son retour en France, elle fera tout pour aider ceux dont elle a vu l’impuissance politique.

Tahiti est si loin de la France…
Elle est « reporter » et femme de lettres idéaliste. Son recul se marie à une certaine forme de tendresse, entre distanciation et immersion ; une femme très contemporaine – les racines de la reporter et écrivain Florence Aubenas ?
Tahiti – son océan, ses lagons, ses cocotiers, ses vahinés… : sable, voiliers, lascivité, sexe, moiteur, et maladies… Les situations sociales tendues sont décrites avec recul, force et tendresse ; un lexique du vocabulaire tahitien courant, emprunt d’un charme aux nuances toxiques apparaît au fil des pages. Le Petit Corsaire nous enseigne beaucoup, très efficacement.

En introduction, la Collection Corde Raide vous offre le « Gauguin, le solitaire du Pacifique », de la même Renée Hamon, et en fin de volume, les 3 premières pages de la publication à venir : « Les Flagellants et les flagellés » de Charles Virmaitre, dont le titre est explicite… le thème est érotique et sociologique – comme toujours chez Virmaitre.

Gauguin-quoi-tu-es-jalouse   tahiti
Vous pouvez nous écrire à corderaide@orange.fr et nous suivre sur Facebook, https://www.facebook.com/pages/Collection-Corde-Raide/1502610649990118.
Merci de votre confiance.