« AÉROPOLIS ROMAN COMIQUE DE LA VIE AÉRIENNE », de Henry Kistemaeckers.

  Aéropolis : la ville où l’air est roi. En 1909, lorsque paraît son livre sur cette technique balbutiante qu’est l’aviation, il s’agit d’imaginer la ville et la vie avec les avions… Phénomène tout neuf.

  le rêve 2Henry Kistemaeckers ne sait pas encore (il aura le temps de le voir puisqu’il est mort en 1938) que pratiquement tout ce dont il se moque avec esprit et justesse va se réaliser. C’est le génie des écrivains que de caresser de leurs mots le souffle de notre futur. Henry Kistemaeckers est Belge. Mais il sera Français, en 1900. Donc, tout va bien, voici un auteur Français qui se moque d’une technique née en 1895, en France. Henry Kistemaeckers a une plume acerbe, joviale, cultivée, et ce sont donc une bonne centaine de pages intelligentes et drôles – mais sérieuses aussi – qui vous attendent dans ce trésor impublié depuis plus de 100 ans.

  Un avion, voler, observer les nuages d’en haut, voir la terre depuis le ciel : ça a l’air si évident aujourd’hui. En 1909, certains jouent également – déjà ! – à faire croire aux autres que monter dans un « baquet » en osier pour dire bonjour aux canards sauvages est  » tout à fait normal voyons ! ». L’ex chroniqueur mondain, l’auteur de théâtre, le romancier, l’homme qu’est Henry Kistemaeckers ne manque d’appuyer là où ça fait mal… et les travers qu’il dévoile sont très rigolos.

 

  • Broché: 189 pages
  • Editeur : Independently published (3 janvier 2018)
  • Collection : aviation et société
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1976800544
  • ISBN-13: 978-1976800542
  • Dimensions du produit: 15,2 x 1,2 x 22,9 cm

 

Pour acheter ce livre, c’est ici.

couv aéropolis livre broché

 

Aéropolis : la ville où l’air est roi.

En 1909, lorsque paraît son livre sur cette technique balbutiante qu’est l’aviation, il s’agit d’imaginer la ville et la vie avec les avions… Phénomène tout neuf, ère inédite, surprise absolue que cette machine qui part livrer bataille avec les oiseaux – véritables guerriers de la pesanteur eux-mêmes.

Henry Kistemaeckers ne sait pas encore (il aura le temps de le voir puisqu’il est mort en 1938) que pratiquement tout ce dont il se moque avec esprit au sujet « des plus lourds que l’air », et avec justesse, va se réaliser.
C’est le génie des rêveurs lucides que de caresser de leurs mots le souffle de notre futur.
Henry Kistemaeckers est Belge. Mais il sera Français, en 1900. Donc, tout va bien, voici un auteur Français qui se moque d’une technique née en 1895, en France.
Henry Kistemaeckers a une plume acerbe, joviale, cultivée, et ce sont donc une bonne centaine de pages intelligentes et drôles – mais sérieuses aussi – qui vous attendent dans ce trésor impublié depuis plus de 100 ans.

AEROPOLIS

La Collection Corde Raide se fait un devoir de proposer des pépites qui changeront le cours de votre vision des choses qui vous entourent. Un avion, voler, observer les nuages d’e

n haut, voir la terre depuis le ciel : ça a l’air si évident aujourd’hui.
En 1909, certains jouent également – déjà ! – à faire croire aux autres que monter dans un « baquet » en osier pour dire bonjour aux canards sauvages est  » tout à fait normal voyons ! ». L’ex chroniqueur mondain, l’auteur de théâtre, le romancier, l’homme qu’est Henry Kistemaeckers ne manque d’appuyer là où ça fait mal… et les travers qu’il dévoile sont très rigolos.

persécutions

Illustrations de « Aéropolis ».

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.